You are here

Le Parti Gauche Verte du Maroc se maintient au Parlement

Créé en 2010 « la Gauche Verte »,  représentant un nouveau courant politique au Maroc, participe aussitôt aux élections législatives de 2011 et 2016 et aux locales de 2015. Le parti se hisse au parlement avec un élu et s’y maintient aux dernières élections.

Créé sur la base d’un programme politique qui place le développement durable au cœur de sa stratégie politique, le parti  « la Gauche Verte » se positionne sur l’échiquier politique marocain. La jeune formation politique née dans un contexte de foisonnement de partis politiques élit unanimement le Dr Mohammed Fares comme Secrétaire Général. Le parti est géré par un Conseil Fédérale et un Bureau exécutif de Coordination.

Les objectifs poursuivis par la « Gauche Verte » sont entre autres la généralisation de l’éducation de qualité, la promotion de l’esprit critique dans les curricula scolaires, la promotion de la participation des citoyens à la chose publique, l’élargissement de la prise de conscience des problèmes environnementaux  dans leur globalité avec une dimension internationale, la promotion des énergies renouvelables.

Aux élections législations de 2011, la « Gauche verte » participe pour la première fois et obtient un siège  dans la circonscription de  Chef chaouen sur les 395 constituant la chambre basse. En 2016, c’est dans la circonscription d’errachidia dans le sud marocain que Monsieur Ouady Ammar jeune enseignant de 30 ans en sciences de la vie et de la terre est élu à la chambre basse. Ainsi, « la Gauche Verte » consolide sa position au sein de la Chambre basse et sur l’échiquier politique au Maroc.

Un pas de géant pour une jeune formation politique à faibles ressources et porteuse des idéaux de l’écologie politique au Maroc.

Adamou Garba

Président des Verts du Niger et Secrétaire à la communication de la FeVA (Fédération des Verts d'Afrique)

 
 
 
Portfolios: 

Get Involved

Social Networks