You are here

Appel de la Fédération des Verts d’Afrique à la solidarité avec le Mozambique, le Zimbabwe et le Malawi après le Cyclone Idai

Le 14 mars, le cyclone Idai a frappé très durement le Mozambique, suivi du Zimbabwe et du Malawi, qui ont fait plus de 5 000 morts et 1 200 disparus. 

Avec de lourdes pertes en vies humaines et d'immenses dégâts matériels, le cyclone Idai a laissé des centaines de milliers de personnes sans-abri, exposées à la faim et aux maladies. 

Au Mozambique en particulier, la ville de Beira et les localités de Nhamatandaet Buzi ont été totalement dévastées, les populations étant menacées par la famine et par des maladies telles que le choléra, le paludisme et d’autres maladies propagées par les eaux contaminées. En outre, plus de 50 nouvelles rivières formées et qui charrient tout sur leur passage.

Au Zimbabwe, en plus des centaines de morts, la violence du cyclone a envahi de nombreux cimetièresdéterrant de nombreux corps emportés par les torrents d’eau et de boue et de nouvelles rivières répandant partout l’odeur de la mort; une situation apocalyptique similaire à celle rencontrée également au Mozambique. Cela a été aggravé par la destruction de nombreuses infrastructures, hôpitaux, écoles et routes.

Dans leur mémoire, les populations de ces trois pays n'ont jamais connu de tels dommages et souffrances depuis environ un siècle. Aujourd'hui, plus de 1, 600 million de personnes sont touchées par les effets du cyclone Idai et ont besoin d'une assistance d'urgence.

En réponse à ce besoin humanitaire, la Fédération des Verts d’Afrique demande instamment à la communauté internationale, qui fait déjà beaucoup, de redoubler d'efforts, car les populations touchées sont impuissantes et les dégâts sont considérables, laissant ainsi un très grand vide.

La Fédération des Verts d’Afrique, en solidarité avec les populations touchées, appelle la Coordination des affaires humanitaires des Nations Unies, les Agences humanitaires et toutes les bonnes volontés à redoubler d'efforts et à accélérer leurs efforts pour aider les victimes dans l'approvisionnement en vivres, médicaments et vêtements, car la situation est très critique. 

C’est probablement une excellente occasion pour les Verts d’Afrique de rappeler aux populations les effets néfastes des dommages causés à l’environnement et au réchauffement de la planète et d’appeler à la responsabilisation de chacun et des gouvernements pour qu’ils agissent contre le changement climatique.

Enfin, la Fédération des Verts d'Afrique salue et félicite le Parti écologiste du Mozambique et le Parti vert du Zimbabwe pour leur implication dans l'aide aux victimes du cyclone Idai. 

Nous proclamons notre solidarité active avec les populations du Mozambique, du Zimbabwe et du Malawi.

 

Fait le 3 avril 2019

Federaciones de los Verdes Global

Get Involved

Social Networks